Mini-titreur spécial vin pour la mesure du SO2 libre et total, avec kit de départ pour 46 tests
HI84500-02

Délai de livraison : 6-8 semaines



  • > Présentation:

    livré avec électrode rédox, solution électrolyte, kit de réactifs SO2, bechers, ciseaux, kit tubes, seringue, pipette, barreau magnétique, solution de nettoyage et adaptateur

Mesure du dioxyde de soufre en toute simplicité

Ce nouveau modèle, succédant au HI 84100, dispose d’un système de dosage à piston de haute précision, optimisant les mesures et d’un boîtier compact, assurant un faible encombrement du poste de travail. Il est également équipé d’un dispositif de contrôle automatique de la vitesse d’agitation, d’un mode graphique générant la courbe de tritrage en temps réel, d’une mémorisation de données exploitables sur PC et d’une fonction Bonnes Pratiques de Laboratoire (BPL), fonction qui permet aux utilisateurs de consulter les données
d’étalonnage de la pompe.

Pourquoi mesurer le dioxyde de soufre SO₂ ?

Antiseptique, efficace et antioxydant, il est un auxiliaire indispensable des vignerons depuis la cuve jusqu’à la mise en bouteille. L’absence totale de SO₂ est rare. Même en l’absence de sulfitage, de faibles doses se forment par la levure de fermentation. Son action est multiple : il tue les bactéries et les germes des maladies du vin, protège l’arôme et le préserve d’une oxydation trop intense en fixant un niveau d’oxydoréduction suffisamment bas. La réglementation communautaire fixe de façon très précise les teneurs maximales en SO₂ en fonction des différents types de vin :

Vins secs, sucres inférieurs à 4 g/L

  • Rouges 160 mg/L
  • (Vins de Pays 25 mg/L)
  • Blancs et rosés 210 mg/L
  • (Vins de Pays 50 mg/L)

Vins, sucres supérieurs à 4 g/L

  • Rouges 210 mg/L
  • Blancs et rosés 260 mg/L
  • Dérogations pour diverses AOC à 300 mg/L
  • Dérogations pour AOC produites avec
  • vendange botrytisée à 400 mg/L